Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 Dec

Episode 70 - Le Noël mouvementé de la Saucisse

Publié par Arno  - Catégories :  #Carnet de Voyage

DSC01044---Episode-70-copie-1.JPG


Un épisode un peu spécial dans la mesure où c’est le dernier de l’année… et aussi parce qu’il marque une transition dans ma vie en Australie ! Noël est enfin passé et une nouvelle année s’annonce pour la Saucisse de Toulouse…
 
La chanson de la semaine : « Uptight » de Human Nature. Vous ne le saviez peut-être pas, mais l’Australie a aussi son groupe swing style années 50. Ce sont les Human Nature. Rien à voir avec les Forbans à la grande époque de Sacrée Soirée, mais un peu le même genre ! En cette période de fêtes, je pensais que c’était une bonne idée d’en écouter un petit morceau…

 
 
Le mot de la semaine : « Mossie »
Je sais qu’en cette période de Noël, on pourrait penser que « Mossie » est la traduction anglaise de Moïse, mais c’est très loin du compte !
« Mossie » est l’australien de « Mosquito », un « Mosquito » étant communément appelé « Moustique » dans la langue de Molière. En Australie, les « Mossies » sont des bestioles démoniaques qui font 2 fois la taille de ceux que l’on trouve chez nous et qui font un mal de chien !
 
Bonjour à tous,
 
Comment allez-vous ? Vous avez passé un bon Noël ? Vous avez été gâtés ? Depuis mon dernier post, beaucoup d’entre vous sont venus sur le blog me faire remarquer mon absence… je dois avouer que je n’ai pas eu beaucoup de temps pour m’y consacrer comme il se doit et je vous prie de bien vouloir m’en excuser. J’ai été très occupé et je vais vous expliquer pourquoi…
 
Je ne sais pas vous, mais Noël est une période qui me fait vraiment déprimer… enfin, la récupération païenne de cette fête religieuse me fait déprimer. Tout le monde trouve cette période magique, certains l’attendent toute l’année, mais de mon côté je la redoute énormément. Cette année encore plus que les précédentes !
 
La Saucisse et les moustiques
 
Vous le savez, l’Australie est officiellement en été depuis le 1er décembre. On ne peut pas dire que le soleil nous gratifie de sa personne tous les jours, vu qu’il pleut à peu près tous les jours depuis un mois ! Cependant, les températures ne descendent pas en dessous des 20°C donc je n’ai pas à me plaindre. Qui dit « été » dit aussi « Moustiques », et vu la taille qu’ils ont, on comprend mieux pourquoi les Australiens leur ont donné un nom différent !!!
 
A la fin de l’épisode 69, je vous racontais donc que Mark et moi avions été chez Shanti et Simon pour un barbecue d’après-midi. C’était vachement sympa. Je discutais avec Simon qui est un garçon charmant et extrêmement intelligent, mais cet agréable moment n’était pas sans compter sur l’incruste des « Mossies » qui nous ont littéralement bouffés sur place en moins de 5 minutes !!! En général, je n’attire pas du tout ces bestioles, mais je peux vous assurer que ce jour-là, elles ont essayé de me dévorer tout cru !
 
Jamais je n’ai eu aussi mal après des piqures de moustique, et jamais je n’ai eu de cloques rouges pendant autant de temps auparavant… Un petit conseil donc, quand vous venez en Australie, allez chez n’importe quel épicier de quartier et allez acheter de l’Aerogard – je vous expliquerai ce que c’est dans un tout prochain post – parce que c’est la seule façon efficace de s’en débarrasser !!!
 
La Saucisse travaille plus pour gagner…
 
Quelques jours après l’épisode des moustiques, Mark rompt sa collaboration avec CMC Markets chez qui il travaille depuis 2 ans et demi. Certains se demandent peut-être pourquoi il est parti : je dirai simplement que les méthodes de cette chère Corinne Morin – la DG de Réservoir Prod. – sont universelles et qu’elles fonctionnent très bien ! Si vous ne comprenez pas bien, faites des recherches sur Google, et vous comprendrez…
 
Bref, Mark étant sans emploi, j’ai décidé d’appliquer la bonne vieille méthode de notre cher Président Sarkozy : « Travailler plus pour gagner plus » ! Après tout, s’il y croit, pourquoi pas moi ?! Je me demande si Carla Bruni a fait la même chose dans sa carrière – à moins que son credo ne soit « Coucher plus pour gagner plus » !!! La « Formule Sarkozy » est une idée assez simple en théorie, mais en pratique, pas tant que ça. J’ai expliqué ma situation à ma chef qui a été super et m’a proposé de faire des heures supplémentaires – surtout que la Loi australienne impose que le travail après 19h soit payé plus cher. Effectivement, je vais gagner plus, mais en faisant mes calculs, je me suis rendu compte que l’augmentation que je vais avoir à la fin du mois sera quasiment insignifiante par rapport à ce dont nous avons besoin pour payer les factures.
 
Deux éléments jouent en notre faveur. Le premier est que le taux de chômage australien est moins de 4,8% de la population active, et qu’il faut en moyenne moins de 3 mois pour trouver un emploi. Ensuite, janvier marquant la fin de l’année fiscale en Australie, de nombreuses entreprises se mettent à recruter à ce moment-là, lors de l’établissement des nouveaux budgets. Je suis donc confiant que Mark retrouvera quelque chose très rapidement.
 
L’Australie surendettée
 
Ce qui me fait rebondir sur la crise des Surprimes. En France, pour avoir un crédit immobilier ou autre, il faut montre patte blanche sous peine de simple refus de sa banque. Et bien en Australie, pas du tout ! Si vous avez toujours payé vos factures à temps, les banques peuvent vous prêter jusqu’à près de 100% de la valeur de votre maison ! Du coup, les prix de l’immobilier flambent et les gens se trouvent dans des situations bien délicates. La moyenne des crédits est entre 25 et 30 ans et des taux d’intérêts qui frisent parfois les 8% ! Vous imaginez la pression financière ?!
 
Un sociologue anglais avait analysé que les Australiens étaient en partie malheureux à cause de ça. Il avait remarqué que la plupart des couples préféraient rester mariés et malheureux ensemble plutôt que de se séparer, pour pouvoir assurer le paiement du crédit de leur maison ! Je trouve que c’est triste d’en arriver là, pas vous ?! Dieu merci, Mark et moi n’en sommes pas là !!!
 
Grand Ma à la maison pour Noël
 
Dans un élan de grande bonté, Mark a invité sa grand-mère – la mère de son père biologique – à passer la semaine de Noël à la maison. Nous ne l’avions pas vue depuis notre voyage à Broken Hill – épisode 44. Elle était très stressée à l’idée de voyager en avion, mais il semble qu’elle se soit faite copine avec un steward qui l’a faite boire pendant tout le trajet entre Melbourne et Sydney !
 
Je pense que c’est une bonne chose pour elle qu’elle soit venue passer quelques jours avec nous. Elle n’a pas vraiment l’occasion de venir à Sydney. Mark l’a conduite sur la tombe de son père. Elle n’y avait jamais été. Et puis ça lui fait du bien de voir du monde. Là où elle habite à Melbourne, elle n’a pas beaucoup l’occasion de voir du monde…
 
Sa visite m’a fait me poser beaucoup de questions sur la famille en général, et sur la manière dont je veux passer ma vieillesse. Je me suis rendu compte que les Australiens ne sont pas très « famille ». Chacun vit de son côté et les réunions de famille sont rares. J’ai parfois l’impression, en écoutant certains de mes amis australiens, que c’est un peu chacun pour sa gueule. C’est une attitude très anglo-saxonne, d’où leur perpétuel individualisme… J’ai réalisé que je ne voulais pas que ma vie soit comme ça. Je veux être près de mes parents. Je veux avoir des enfants qui vivent dans une famille et qui font des activités ensemble et qui s’entraident.
 
J’ai aussi beaucoup pensé à Mamie. D’abord parce que la grand-mère de Mark m’a posé beaucoup de questions sur elle… mais aussi parce que j’ai compris que Mamie avait eu une vie heureuse. Elle était entourée, aimée et quand elle est morte, elle avait 3 de ses filles qui lui tenaient la main. Je sais bien que je n’aurais jamais la même vie qu’elle, mais dans 40 ans, j’aimerai me dire que j’ai eu une belle vie et que j’ai été heureux de la vivre…
 
La Saucisse passe un calme Noël
 
Cette année, pour la 2ème fois consécutive, j’ai passé Noël dans ma belle-famille. Certains disent que c’est le jour le plus chaud de l’année, et bien cette année, nous avons eu le Noël le plus froid depuis 13 ans !!! Cette année, je voulais participer un peu, parce que j’ai toujours cette impression que je ne m’implique pas assez dans la famille de Mark. Je suis toujours assis dans mon coin, discret, à lire le journal, à sourire de temps en temps et à attendre qu’on me dise ce que je dois faire… mais là, je voulais faire quelque-chose. Comme on approche de l’anniversaire de la mort de Mamie, je voulais faire ses fameuses tomates farcies !
 
J’avais trouvé de la « Saucisse de Toulouse » – dont la recette est aussi toulousaine que la Reine d’Angleterre – et j’avais préparé une tonne de farce. En fait, j’avais fait tellement de farce que j’aurais pu nourrir tout mon immeuble le jour de Noël ! Le seul problème, c’est que je n’avais pas assez de tomates, et après avoir épuisé toutes les pommes de terre qui me restaient, j’en avais toujours trop… donc j’ai fait un pâté en croute ! Comme vous pouvez le voir, Brie Van de Kamp était revenue posséder mon corps !!!
 
Mark avait préparé le dîner du réveillon sous la direction de sa grand-mère qui était chef cuisinière de l’hôpital des enfants de Melbourne. Résultat des courses, nous avons mangé un menu très anglais : un rôti d’agneau au four avec des pommes de terre et des brocolis à la vapeur… le tout agrémenté d’une sauce qu’on réchauffe au four micro-ondes ! Mark avait fait de son mieux et j’apprécie énormément le geste, mais pour ce qui est du côté festif, ce n’était pas du tout ça ! La prochaine fois, je prendrai le commandement des opérations et ce sera autre chose !!!
 
Pour Noël, Mark m’a fait un cadeau hors du commun. 2007 sera l’année où il m’a le plus gâté. Il sait que j’adore l’art aborigène et surtout Gloria Petayrre qui vit près d’Alice Springs et qui est réputée dans le monde entier pour ses représentations uniques de feuilles médicinales. Nous avons un ami qui travaille dans une galerie et qui vend ses œuvres, qui a demandé à l’artiste de peindre, pour moi, un diptyque magnifique. J’avais un peu honte de n’avoir  à lui offrir que le DVD de « Summer Heights High » et d’autres babioles – d’un autre côté, vu le salaire que j’ai, je ne peux pas faire des folies – qui paraissaient insignifiantes à côtés de ces merveilleuses toiles ! Il était quand même content du cadeau… alors, c’est tout ce qui compte pour moi.
 
Voilà en quelques lignes, ce qui s’est déroulé durant ces 3 dernières semaines. Je suis désolé pour ceux qui sont venus faire un tour et qui n’ont vu aucun signe d’activité… En attendant, je vous souhaite de passer une bonne semaine, par avance, une bonne année, et je vous dis à la semaine prochaine !
 
A plus.
 
Arno.
Commenter cet article
D
Hello mate, happy new year de collegues toulousains expatries a Brisbane! Plein de bonnes choses pour cette nouvelle annee!
Répondre
A
Bonne année à vous deux aussi... ça fait plaisir de voir des Toulousains en Australie ! Très bonne année et à bientôt.
:
<br /> Ben alors : touours pas là ???lol ! ! ! <br /> Bon vendredi et bises de la terre des pharaons ! ! <br /> @nne marie
Répondre
A
Ben cette semaine ça a été un peu chaud pour moi... mais je promets de publier avant la fin de la semaine. Gros bisous et bon week-end.
M
Bon pneu! (a Good Year of course). Comme toi, je me suis absenté du blog pendant un certain temps, mais j'ai triché: j'ai programmé une photo par jour...
Répondre
A
J'aurai dû faire la même chose ! Bonne année Michel et merci pour le petit jeu de mot, moi qui m'appelle Michelin, ça me fait quand même rire !!!
S
Je te souhaite une tres tres bonne annee 2008.Bonheur, sante, argent... du boulot pour mark et plus de mossies (ici c'est les sandflies qui sont terribles)Bises Sandra
Répondre
A
Bonne année à toi aussi Sandra en te souhaitant plein de bonnes choses en NZ !Gros bisous.
:
    Bonne semaine et BiZouX du pays de Râ ! ! @nne marie qui, désormais,  ne publiera qu'un article tous les deux jours ! ! ! 
Répondre
A
Gros bisous Anne-Marie. Tu as bien raison de ne publier que tous les deux jours... tu dois avoir un boulot monstre ?!

À propos

Comment un jeune Toulousain a décidé de quitter sa vie, sa famille, ses amis et sa carrière pour suivre l'amour de sa vie et s'installer à près de 20.000 kilomètres de la maison, à Sydney en Australie !